Centre d’Études Franco-Russe de Moscou

RUBRIQUES

Vidéoconférence de Béatrice Hibou

Date :
29/03/2017
Heure :
18:30
Lieu :
Bibliothèque d’état de littérature étrangère, 1, rue Nikoloyamskaya

Chers collègues,

 

Nous sommes heureux de vous inviter

au séminaire de science politique

conjoint CEFR-CUF,

qui aura lieu le 29 mars 2017 à 18h30

au CEFR à l’adresse suivante :

(Bibliothèque de littérature étrangère)

1, rue Nikolaiamskaia, 1er étage

 

Ce séminaire accueillera Béatrice Hibou est directrice de recherche au CNRS, rattachée au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) de Sciences Po. Spécialiste d’économie politique, Béatrice Hibou travaille sur la signification politique des réformes libérales, sur les recompositions de l’Etat et sur l’exercice du pouvoir et de la domination.  Elle mène tout à la fois des travaux de terrains sur l’Afrique sub-saharienne, l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud et des travaux plus théoriques de sociologie historique comparée dans une approche inspirée de Michel Foucault, de Michel de Certeau et surtout de Max Weber.

 

Thème de son intervention :

Pourquoi nos sociétés néolibérales

sont-elles aussi bureaucratiques ?

 

La critique de la bureaucratie constitue l'un des principes du néolibéralisme. Pourtant, la pratique néolibérale - avec ses normes, ses procédures, ses opérations de codage, sa quantification, la diffusion des techniques de reporting, de certification, de traçabilité... - s'avère particulièrement bureaucratique. Comment comprendre cette ironie de l'histoire ? Dans sa conférence, Béatrice Hibou propose de revenir sur la définition sociologique proposée il y a plus d'un siècle par Max Weber pour tenter de décrypter ce paradoxe. Elle met en relief l'universalité et la spécificité de la bureaucratisation à l'ère néolibérale et analyse les dynamiques, contradictoires et plurielles, qui diffusent et rendent omniprésentes des processus pourtant décriés. Ce faisant, elle montre que si la bureaucratie est bien cet « habitacle de la servitude » décrit par Weber, elle n'en reste pas moins désirable et acceptable nous transformant tous plus ou moins en bureaucrate.​

 

L’événement est organisé par

le Centre d’études franco-russe de Moscou (CEFR)

et le Collège Universitaire Français (CUF).

 

*Intervention en français*

 

Au plaisir de vous voir nombreux,

L’Equipe du CEFR